L’HOMME NE VIT PAS DE PAIN SEULEMENT…

A notre époque où le genre humain devient de jour en jour plus étroitement uni et où les relations entre les peuples se multiplient, les hommes attendent des diverses religions la réponse aux énigmes cachées de la condition humaine qui, hier comme aujourd’hui, agitent profondément le cœur humain :
   Qu’est-ce que l’homme ?
   Quel est le sens et le but de la vie ?
   Quelle est la voie pour parvenir au vrai bonheur ?
   D’où tirons-nous notre origine ?
   Vers quoi tendons-nous ? NOSTRA ÆTATE §1

De tout temps, des hommes de toutes cultures et de toutes religions recherchent la sagesse qui devient un point de rencontre entre eux, au-delà de leurs différences, voire de leurs divergences.
Souvent fascinés par le désert qui implique une séparation d’avec le monde bruyant et dispersant, ils ont cherché la profondeur de la vie intérieure.

HINDOUISME

Dans l’hindouisme, les hommes scrutent le mystère divin et l’expriment par la fécondité inépuisable des mythes et par les efforts pénétrants de la philosophie. Ils cherchent la libération des angoisses de notre condition, soit par les formes de la vie ascétique, soit par la méditation profonde, soit par le refuge en Dieu avec amour et confiance. NOSTRA ÆTATE §2

Vishnou, nous allons à ton pèlerinage, mais nous savons bien que ce n’est pas la statue qui te contient, ni non plus ton temple, ni non plus l’univers qui te contient. Tu es le Seigneur des désespérés. C’est pourquoi nous allons à toi. Anonyme

Je prononcerai ton Nom, solitairement assis au milieu des ombres de mes silencieuses pensées. Je Le prononcerai sans paroles. Je le prononcerai sans raison. Car je suis pareil à l’enfant qui appelle sa mère cent fois, heureux de pouvoir répéter « Maman ! ». Rabindranath Tagore † 1941

BOUDDHISME

Dans le bouddhisme, selon ses formes variées, l’insuffisance radicale de ce monde changeant est reconnue et on enseigne une voie par laquelle les hommes, avec un cœur fervent et confiant, pourront acquérir l’état de libération parfaite, soit atteindre l’illumination suprême par leurs propres efforts ou par un secours venu d’en haut. NOSTRA ÆTATE §2

Quand donc habiterai-je dans une grotte de montagne, seul, sans compagnon, avec l’intuition de l’instabilité de l’existence ? Quand sera-ce là mon partage ? Les montagnes, les rochers me remplissent de joie. Bienheureuse la solitude de celui dont le cœur déborde de joie, qui connaît la vérité et qui garde sur elle, fixé pour toujours, son esprit. Anonyme

***

Les autres religions que l’on trouve de par le monde s’efforcent d’aller, de façons diverses, au-devant de l’inquiétude du cœur humain en proposant des voies, c’est-à-dire des doctrines, des règles de vie et des rites sacrés. NOSTRA ÆTATE §2

SAGESSE GRECQUE

« Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les dieux. » Oracle de Delphe

TAOÏSME

Sans avoir franchi sa porte
Connaître tout sous le ciel
Sans regarder par la fenêtre
Contempler la Voie du Ciel.
Plus on va loin
Moins on saura.
Les Saints ne voyageaient pas
Pourtant ils étaient renseignés.
Sans avoir regardé
Ils savaient distinguer.
Sans avoir rien fait
Ils avaient tout réalisé. Anonyme

Le regardant on ne le voit pas,
on le nomme l’invisible.
L’écoutant, on ne l’entend pas,
on le nomme inaudible. Anonyme

Le son le plus fort est silencieux. Lao Tseu † VI° siècle avant Jésus-Christ

CONFUCIANISME

Qui va au fond de son cœur connaît sa nature d’homme.
Or connaître sa nature c’est connaître le Ciel. Mencius, VII,A,1 † 290 avant Jésus Christ

Perdre son cœur et ne pas chercher à le retrouver, que c’est malheureux !
Une poule ou un chien s’échappent, on sait bien les chercher.
On perd son cœur et on ne cherche pas à le retrouver.
Le chemin de la sagesse c’est de se mettre à la recherche de son cœur perdu et rien d’autre. Mencius, VI,A,11 † 290 avant Jésus Christ

 

 

***

 

ISLAM

L’Église regarde aussi avec estime les Musulmans qui adorent le Dieu unique, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre, qui a parlé aux hommes. Ils cherchent à se soumettre de toute leur âme aux décrets de Dieu, même s’ils sont cachés, comme Abraham s’est soumis à Dieu. (…) Ils vénèrent Jésus comme prophète. Ils honorent sa Mère virginale, Marie, et parfois même l’invoquent avec piété. De plus ils attendent le jour du jugement où Dieu rétribuera tous les hommes après les avoir ressuscités. Aussi ont-ils en estime la vie morale et rendent-ils un culte à Dieu, surtout par la prière, l’aumône et le jeûne. NOSTRA ÆTATE §3

J’ai à moi un Ami, je le visite dans les solitudes.
Présent, même quand Il échappe aux regards,
Tu ne me verras pas Lui prêter l’oreille
pour percevoir son langage par bruit de paroles.
Ses paroles n’ont ni voyelles, ni élocution, ni rien de la mélodie des voix.
Présent, absent, proche, éloigné,
Il est plus proche que la conscience pour l’imagination
et plus intime que l’étincelle des inspirations. Al’Hallaj. Diwan. Muqatta’ât.922

Tu habites là, dans mon cœur,
où résident des secrets venant de Toi.
Bienvenu sois-Tu pour cette demeure !
Car au-dedans nul n’y est plus que Toi-même,
suprême secret que j’y devine. Al’Hallaj. Diwan. Muqatta’ât.22 † 922

En hommage à Dieu, le Bien-Aimé par excellence :
Heureux ceux qui Te contemplent chaque nuit !
Heureux ceux qui s’adressent à Toi, qui s’assoient près de Toi !
Si le ciel ne m’accorde pas de Te voir,
J’irai contempler ceux qui Te voient.
Moi qui erre dans le désert jour et nuit,
Je verse de mes yeux des larmes jour et nuit,
Je n’ai ni fièvre ni rien qui me fasse mal,
Mais je ne sais qu’une chose : je gémis jour et nuit. Baba Tâhir Hamadani † 1019

N’ouvre la bouche que si tu es sûr que ce que tu vas dire est plus beau que le silence. Proverbes arabes

Tu es maître des paroles que tu n’as pas prononcées.
Tu es esclave des paroles qui te sont échappées. Proverbes arabes

 

ANNEXES :